Transparences - Ayerdhal

Publié le 17 Novembre 2013

Transparences - Ayerdhal

Pour ma première apparition sur ce blog, je me devais de parler de Polar. C'est chose faite avec une critique de "Transparences" de Ayerdhal.

Ayerdhal, auteur lyonnais reconnu dans le milieu de la SF, s'aventure pour la première fois dans le domaine du Polar. Empruntant à Roland C. Wagner le pouvoir de transparence, il met en scène une tueuse en série dont personne n'arrive à se souvenir le visage, le corps ou la couleur de cheveux.
Dans la veine des "Millenium", mais publié deux ans plus tôt, ce roman relate la poursuite entre Ann X, tueuse en série avec plus de mille morts à son actif, et Aurélien Bellanger, jeune criminologue québécois engagé par l'antenne lyonnaise d'Interpol. Dans cette poursuite viendront se mêler le FBI, le KGB, la CIA, la NSA, ravivant ainsi une histoire vieille de la guerre froide, sous fond de manipulation politique et financière.

Ayerdhal réussit l'exploit de nous tenir en haleine tout au long de son roman de 551 pages. Roman où s'enchaine les rebondissements les plus inattendus, avec des personnages à la psychologie extrêmement fine et réaliste.
Les intrigues de ce roman sont multiples et se passent sur tout le globe, mais la majeure partie se déroule à Lyon, ville natale de l'auteur. C'est une chose que de lire un Polar et de l'imaginer, c'en est une autre de le lire se déroulant dans votre rue.

Roman à la croisé des genres, mi-enquêtes policière psychologique, mi-thriller sanglant, flirtant avec le fantastique, "Transparence" a reçu le prix Michel Lebrun en 2004 et le grand prix de l'imaginaire en 2005.

"Transparence" est un de mes grands coup de coeur en littérature policière, car il n'est pas qu'un Polar, mais aussi une oeuvre littéraire et politique, mené de main de maître et d'une plume sublime. Je le recommande chaudement à toute personne intéressée de près ou de loin par le Polar, adepte ou novice, lecteur ou non.

Rédigé par Paco

Publié dans #Policier

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article