American Gods - Neil Gaiman

Publié le 24 Avril 2013

American Gods - Neil Gaiman

Il reste seulement quelques jours avant qu'Ombre ne sorte de prison. Pourtant une sorte d'angoisse s'accroche à sa peau. Le sentiment qu'une tempête bien plus importante que lui approche, qu'un orage titanesque est sur le point d'éclore. Ombre n'attend qu'une chose, sortir, il veut simplement rentrer chez lui, retrouver Laura, prendre un bain moussant, réintégrer la vie qu'il a déjà quitté trop longtemps.

Mais quelqu'un en a décidé autrement. Il est convoqué, quelques jours avant la date prévue, par le directeur du centre de détention. Il peut sortir. Mais Laura est morte et avec elle toutes les choses auxquelles Ombre s'était attaché. Que faire alors ? Où aller ? A peine ces questions ont-elles le temps de faire leur chemin dans son esprit, c'est à bord de l'avion qui le ramène chez lui qu'Ombre rencontre Voyageur, un personnage douteux, étrange, qui lui impose plus qu'il ne lui offre un poste de garde du corps. Ombre accepte, n'ayant plus aucune attache.

En accompagnant Voyageur Ombre plonge au cœur de la tourmente, dans un monde aux frontières du rêve, de la mythologie, du divin et du réel, dans les préparatifs fastidieux d'un affrontement colossal. Une guerre divine opposant Ceux d'hier à Ceux d'aujourd'hui. Les anciennes divinités, les héros mythologiques affrontant les nouvelles idoles, les entités technologiques.

Saluée par un flopée de prix, cette œuvre de Neil Gaiman le mérite, tout simplement. Une écriture fluide loin d'être creuse, un scénario bien ficelé enrichi de récits bulles, les rêves mouvementés d'Ombre, ainsi que quelques apartés sur les circonstances des (très anciens) débarquements des dieux Européens aux États-Unis, transportés par la foi, les croyances des êtres mortels dont ils sont dépendants.

Un très bon moment passé en compagnie de ces pages, qui sont déjà ressorties de ma bibliothèque pour tomber sous d'autres yeux affamés de belles histoires.

Rédigé par Aigline

Publié dans #SF

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article