Il - Derek Van Arman

Publié le 26 Mars 2013

Il - Derek Van Arman

Un petit (ironie : 767 pages) policier chez Sonatine. 9782355840616

Sa couverture m'a attiré. Pourquoi des gants noirs comme ça dans une affaire de police oulalala je suis curieuse. Ensuite, j'ai lu la 4ème de couverture et là PAF ! Mystifiée. J'attendais énormément du livre, tant le résumé m'avais donné envie.

L'histoire :

"La plupart des tueurs en série n'ont rien à voir avec les mythes qu'ils ont engendrés. Ils ne vivent pas isolés, au milieu des bois ou au fin fond d'un asile. Ce sont vos propres voisins. Comme Bundy, Statler et des centaines d'autres, ce sont des individus que vous croisez aux réunions de parents d'élèves ou aux matchs de base-ball, ils prennent le bus avec vous, leurs enfants jouent avec les vôtres et ils récitent peut-être même le Notre-Père avec vous, lors de vos réunions de famille".
Ainsi parle Jack Scott, directeur du département fédéral en charge des crimes violents et spécialiste des serial killers. Lorsqu'une mère et ses deux filles sont sauvagement assassinées dans une mise en scène macabre, Jack, qui pensait avoir tout enduré, va entreprendre la chasse à l'homme la plus délicate, et la plus perverse, de sa longue carrière. Descente vers le mal, angoissante et crépusculaire, au suspense implacable, ce thriller nous donne un aperçu d'un réalisme rare sur les méthodes d'investigation de la police américaine.
A tel point que l'auteur a été mis en examen par le FBI afin qu'il livre les sources lui ayant permis d'être aussi proche de la réalité. Problèmes judiciaires qui expliquent pourquoi Il, paru aux Etats-Unis en 1992 et immédiatement devenu culte, est resté inédit en France jusqu'à ce jour.

Mais de quoi parles donc ce livre censuré ?? Et bien au final, assez banalement d'une histoire de tueur en série. Trop d'attentes peut-être mais le livre m'a déçu. Au niveau du fond et de la forme, c'est bien écrit, très très très bien (trop) documenté c'est certain, un bon jeu de sentiments, de descriptions (trop détaillées peu être), de profils psychologique des personnages totalement différents mais pas très attachants, je suis largement resté sur ma faim. Mon esprit un peu habitué au thriller, scène sanglante réclamait du sang, des coups, des images chocs et trash. Non. Rien de tout cela, si c'est ce à quoi vous aspirez. Cependant, beaucoup d'autre chose plus inquiétante psychologiquement : enlèvement, magouille politique, pornographie enfantine, soumission et torture mentale.

Autre point qui m'a laissé un peu perdue : c'est un livre très historique, très centré sur la guerre du Vietnam, de Sécession, périodes très américaines que je ne connais pas suffisamment bien pour me sentir intéressée par leurs conséquences de nos jours.

Le nerf du livre étant la recherche et la capture du tueur, les différentes étapes de l'enquête, les moyens mis en oeuvre pour sa réussite, les démarches nécessaires, les stratégies utilisées, beaucoup de jargon policier, scientifique. On suit trois enquêtes en même temps, ce qui nous perd un peu au fil du récit également. Les quelques passages, scènes des tueurs sont seulement des préparations aux meurtres, pas de vécu, pas d'action, ce qui m'a manqué, folle que je suis.

Rédigé par Gaëlle

Publié dans #Policier

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Toi aussi tu es une fan de Sonatine?!
Répondre